top of page
  • Maximus

Manque de main-d'oeuvres ou système économique à mettre à jour?

La pandémie de 2020 a fait ressortir l’iniquité sans cesse grandissante de notre société capitaliste.


Photo by Guilherme Cunha on Unsplash

En lisant certains articles dernièrement, on se rend rapidement compte qu’il n’y a pas un aussi grand manque de main-d’oeuvre qu’on voudrait le croire.


Le plus gros problème actuellement est la question salariale. Encore beaucoup de salaire ne sont pas adéquats. Beaucoup trop bas avec peu de conditions de travail, avantages et assurances pratiquement inexistantes.


C’est un gros défi sociétaire que nous aurons à faire face au cours des prochaines années.


Toutes les entreprises de services, commerces de détails et manufacturiers (production) devront se réinventer pour survivre.

Comment peut-on vivre avec un salaire en deçà des 20$ de l’heure? On ne fait qu’exister et on imagine très bien les difficultés de faire vivre une famille.

Beaucoup d’entreprises se tournent vers le recrutement international en ce moment. Cependant, une grande majorité d’entre-elles ne règlent pas le problème à la base.


En tant que recruteur, je reçois de plus en plus de demandes de candidats en provenance de l’international, ayant un visa de travail fermé, qui veulent changer d’emploi pour obtenir de meilleures conditions salariales et avantages.


Certains employeurs font venir ces travailleurs mais ne les paient pas à leur juste valeur. Ensuite, ils viennent se plaindre qu’il y a un manque de main-d’oeuvre!


Allo, je crois qu’il y a quelqu’un qui n’a pas encore compris comment çà fonctionne maintenant!


Photo by Sharon McCutcheon on Unsplash


Le “clash” entre le coût de la vie et les salaires est devenu trop grand. Dans certains cas, même avec deux salaires, les parents ont peine à joindre les deux bouts. Surtout s’ils ont des enfants!


Quand on y pense, avoir des enfants, une maison et une qualité de vie, est pratiquement une utopie aujourd’hui.


Le monde du travail tel qu’on le connaît est dans une phase de gros changements. Les prochaines 5 à 10 années vont apporter d’énormes modifications à nos systèmes de travail actuels.


Les travailleurs “remote” seront de plus en plus factuels. La semaine de travail standard, 9 à 5, n’est plus vraiment une norme maintenant. Merci à l’informatisation et automatisation du travail.


On ne peut mettre la faute entièrement sur les nouvelles générations de travailleurs. On ne peut pas en vouloir à quelqu’un de chercher à moins forcer physiquement et faire moins d’heures pour une meilleure rémunération!


Pourquoi aller travailler sur une ligne de production au salaire minimum, avec des avantages médiocres quand on peut aisément gagner plus avec un simple laptop, en vendant des produits via internet et ne travaillant que quelques heures par jour et ce, en demeurant dans son pyjama!


C’est vraiment cet aspect du travail que personne n’avait vu venir et que la pandémie de Covid-19 a fait sortir au grand jour de façon exponentielle.

Tous les sondages le démontrent, plus de 50% des travailleurs aimeraient bien avoir la possibilité de travailler du domicile au moins 2 jours par semaine.


Il est également prouvé qu’en travaillant du domicile, nous sommes plus efficaces, en plus de couper de façon significatives les coûts fixes de l’entreprise.


Jamais personne n’aurait pu croire à un changement aussi rapide que drastique dans notre système de travail et çà ne fait que commencer.

Le choc est difficile pour certaines entreprises et industries comme ce l’est toujours lorsqu’il y a des changements majeurs.


Je crois que la solution passera indubitablement par un meilleur équilibre salarial.


Mais çà ne sera pas demain la veille. Pour que cet équilibre se fasse, il faudra une refonte de toute l’économie telle que nous la connaissons. De la matière première jusqu’aux biens de consommation en passant par le transport.


Alors en attendant, il faut que les entreprises travaillent de concert avec leurs employés afin de trouver des solutions acceptables pour les deux parties pour stabiliser le roulement d’employé à court-moyen terme, à tout le moins!


Quel challenge!




9 vues0 commentaire

Comments


bottom of page