• Maximus

Pourquoi il est si important de prendre conscience de l'impact de l'utilisation des mots.

Faites attention à vos paroles; vous pourriez devenir ce que vous dites. Vous attirez ce dont vous parlez !


Photo by Brett Jordan on Unsplash

Après avoir lu ce matin un article du conférencier et écrivain québécois M. Marc-André Morel sur la façon dont nous parlons et utilisons notre langue.


Cela m'a ouvert l'esprit sur la façon dont nous utilisons les mots et sur la façon dont nous les négligeons. Principalement par habitudes, je dirais.


Dans son article, "Vous n'êtes pas ce qui vous arrive", M. Morel nous invite à réfléchir au pouvoir, la plupart du temps inconsciemment utilisé, des mots : Moi et MON…


Nous avons tendance à tout prendre et rapporter à soi.


Je suis malade; mon divorce; je suis fatigué, ma voiture, ma maison, ma famille, mon travail, mon entreprise, mon cancer, ma femme, etc.


Vous voyez, tout tourne autour du MOI, de notre ego, mais rien ne nous appartient vraiment. Je ne possède pas ma femme, pas plus que ma famille.


Même lorsque nous sommes malades, nous avons tendance à nous approprier la maladie ; MON cancer ? Wow. Ces mots sont puissants quand on y pense.


J'ai toujours essayé de faire attention à la façon dont je parle et à la façon dont j'utilise mes langues, mais je n'ai jamais pris le temps de réfléchir à la façon dont j'utilisais les mots et à l'impact qu'ils pouvaient avoir dans mon subconscient.


Plus souvent vous vous répétez quelque chose et, vous finirez par le croire, le devenir. C'est ce qui arrive aux gens qui sont des menteurs. Ils finissent par croire leurs propres mensonges.


« …Mais la langue humaine est une bête que peu peuvent maîtriser. Elle s'efforce constamment de sortir de sa cage, et si elle n'est pas apprivoisée, elle deviendra sauvage et vous causera du chagrin. -Inconnu.

Alors, est-il possible de reprogrammer notre façon de parler ? C'est sûr. Jusqu'à un certain point c'est faisable.


Par exemple, au lieu de dire « MON cancer », dire « LE cancer » change la perception. Il ne nous appartient plus. Cela devient impersonnel. C'est comme dire : La fleur. Cela fera une réelle différence dans notre subconscient.


Je sais que certains diront que c'est juste une façon de parler mais, c'est là le point.

Si nous pouvons changer ces minuscules petits abus des mots que nous utilisons, nous pourrions devenir plus heureux, moins stressés, plus positifs.


En s'appropriant tout, on ne se méfie pas de toute la négativité qu'on accepte, inconsciemment, de s'entrer dans la tête constamment. Le bombardement ne s'arrête jamais.


La première étape est de le réaliser par nous-mêmes et ensuite de faire de même lorsque nous parlons aux autres.


"Les mots ont de l'énergie et du pouvoir avec la capacité d'aider, de guérir, d'entraver, de blesser, de nuire, d'humilier." -Yehuda Berg.


Devenir conscient des mots que nous utilisons avec les autres est notre responsabilité. Le fait que nous puissions parler nous donne un grand pouvoir ; puis, avec de grands pouvoirs viennent aussi de grandes responsabilités.


Nous pouvons faire ou défaire n'importe qui avec nos mots. Combien de fois dans notre histoire les mots ont-ils déclenché un conflit, voire des guerres.


Nous avons créé des religions pour manipuler les masses avec des mots. De nos jours, c'est le but de certains médias de le faire.


En tant qu'écrivains, nous nous soucions des mots que nous choisissons pour nos articles, alors pourquoi ne le faisons-nous pas lorsque nous parlons ?


Je vous invite à prendre quelques minutes pour y réfléchir. Réalisez ce que vous dites à vous-même et aux autres. Cela peut apporter des changements importants dans votre vie!


Pensez-y bien !

1 vue0 commentaire