top of page

Pourquoi l’atteinte de nos objectifs personnels semblent parfois être comme le parcours du combattan

Notre mode de vie effréné et de recherche de la satisfaction instantanée, fait en sorte que l’on omet de mettre la pierre angulaire de notre vie; se connaitre d’abord!


La plupart des Terriens ne se connaissent pas du tout. Du moins, pas suffisamment bien pour aligner consciemment leurs efforts avec leurs forces. Nos forces, pour la plupart d’entre nous, demeurent une évaluation subjective, truffée de préjudices répétés, favorables ou non, de la part des membres de notre entourage. — Marc-André Morel

Il est absolument impossible de développer quelque chose qu’on ne connaît pas. – Marc-André Morel


J’ai récemment eu la chance de lire un excellent livre sur, justement, la question de nos forces versus nos buts et objectifs; The fool’s errand de Roy Cook.


Vous aurez compris qu’il est en anglais mais il doit certainement y avoir une version française qui existe.


Je vous invite à lire ce livre qui explique assez clairement pourquoi, même lorsqu’on se fixe des buts, on a de la difficulté à les atteindre. La réponse est tellement simple que je me suis senti quelque peu stupide de ne pas y avoir réfléchi par moi-même avant.


Toute la démarche de Mr. Cook vient en majeure partie de deux autres chercheurs et auteurs bien connus; Mr. Stephen R. Covey & Mr. Hyrum W. Smith.


On ne peut pas développer quelque chose qu’on ne connaît pas! En d’autres mots, si on ne se connaît pas, si on ne connaît pas ses valeurs intrinsèques innées, il sera toujours extrêmement difficile d’atteindre nos buts.


Je ne dis pas que c’est impossible. Seulement que pour se réaliser totalement et être pleinement heureux, ce sera plus difficile et il manquera toujours quelque chose.


Il nous faut donc prendre le temps de s’étudier afin de mieux connaître qui nous sommes réellement. Quelles sont nos vraies valeurs. Celles qui fondent la base de nos forces.


Comme je ne veux pas vous décrire tout le livre, çà se résume, en gros, à prendre conscience du mur sur lequel on a placé notre échelle afin d’éviter de se réveiller un jour et de s’apercevoir qu’elle fut sur le mauvais tout au long de notre vie.


James Bond - Casino Royal

Connaitre sa valeur

Tout au long de mon parcours, j’ai fais des choix, plus souvent basés sur le coeur que la logique. Ce fut un long apprentissage qui perdure toujours aujourd’hui.


Quand on ne connait pas bien sa valeur, nous faisons des choix de façon réactive et non pas instinctive.


Quand on ne se connait pas, on ne peut pas respecter et suivre son instinct car notre coeur nous pousse à écouter les autres autours de nous. Nous faisons des choix en fonction des autres au lieu de soi-même!


J’ai appris à mieux me connaitre, ce qui m’a porté à mieux me respecter et me faire respecter.


Çà ne se fait pas sans heurts c’est sûr. Çà m’a pris pratiquement cinq ans pour y arriver.


Aujourd’hui, je suis en meilleur contrôle de ma vie parce que je connais ma valeur.


Afin de connaitre sa valeur, nous devons apprendre à accepter nos réelles forces et faiblesses.


Il faut faire une vraie introspection et être sincère envers soi-même. Comme le mentionnait M. Morel, nos forces sont trop souvent reliées aux jugements d’autrui.


Demandez-vous alors; quelle est votre vraie valeur?


Combien de gens de nos jours, via les réseaux sociaux, se “prostituent” pour se faire aimer, pour avoir de l’attention, être accepté. Ils ne connaissent tout simplement pas leur valeur.


Nous connaissons tous des individus comme çà. C’est un cheminement qu’il leur faudra faire afin d’atteindre leur plein potentiel et ainsi leurs objectifs de vie.


Tristement, combien sont prêts à faire ce qu’il faut? Il n’y a rien de très gratifiant à découvrir que nous sommes le véritable résultat de notre misère. C’est encore plus difficile de l’accepter!


Au final, un seul choix s’impose afin d’obtenir la vie que l’on désire; apprendre à se connaître, s’accepter et se respecter!


Citation du chef-d’œuvre de David Hawkin, Letting Go : « L’inconscient nous permettra d’avoir seulement ce que nous croyons mériter. Si nous avons une petite vision de nous-mêmes, alors ce que nous méritons, c’est la pauvreté. Et notre inconscient veillera à ce que nous ayons cette réalité.

6 vues0 commentaire

Comments


bottom of page